if

Culture | La saison culturelle 2016 de l’institut français

L’institut français du Maroc a présenté son programme culturel de la saison 2016 le 9 Mars au Sofitel Tour Blanche à Casablanca. La saison culturelle 2016 de l’institut français du Maroc sera une année riche en activités culturelles. L’IF propose en 2016 une nouvelle saison culturelle avec 800 événements dans 12 villes du Royaume dont une vingtaine d’événements majeurs.

Pour ouvrir cette riche Saison 2016, rien de mieux que le cinéma.  Pour la première fois au Maroc, sera proposé un Festival du Film Français. Il prendra ses quartiers à Casablanca, Tanger, Marrakech, Kénitra, Tétouan et Meknès. Les dernières sorties françaises viendront à la rencontre du public marocain qui retrouve un engouement relatif pour les salles obscures ces derniers temps. A l’affiche du festival le film La Vache de Mohamed Hamidi sera projeté dans les principales villes marocaines.

Le temps forts de la saison culturelle 2016, sera la grande exposition rétrospective Giacometti au Musée Mohammed VI de Rabat, la première sur le continent africain d’une grande figure de la modernité artistique. Le Maroc s’installera, à cette occasion, sur les grandes routes internationales de l’art.

2016 sera aussi l’année du dialogue, du Forum des Jeunes Leaders d’Essaouira aux Nuits des Philosophes, en passant par les débats sur le changement climatique, les nouvelles formes de radicalisation ou le dialogue des spiritualités, l’IF associera à ces échanges ses partenaires des deux rives de la Méditerranée.

L’objectif cette année est de croiser les disciplines et de brouiller les frontières entre les arts. Avec la nuit électronique le public casablancais dansera au rythme d’une musique envoûtante  au stade Mohamed V. Avec le remarquable Kyoto For Ever 2, le théâtre parlera de changement climatique et de diplomatie. Avec Pockemon Crew, la plus titrée des compagnies hip-hop dans le monde, la danse rendra hommage au cinéma. Avec Matamore, qui achèvera sa tournée internationale au Maroc, le grand cirque rencontrera la poésie et le théâtre dans une véritable frénésie burlesque. Le réalisateur Michel Gondry installera près de l’hippodrome d’El Jadida son Usine de films amateurs, véritable usine à rêves qui a voyagé aux quatre coins du monde.

if

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>